Le Grand Maître frappé d’interdit. Le pape lui ordonne de ne pas poser le pied à Rome

Le Conseil Complet des Chevaliers profès, l’organe qui procède à l’élection du nouveau Grand Maître de l’Ordre de Malte en vertu de ses statuts, a été convoqué à Rome le 29 avril.

Comme nous le savons, le précédent Grand Maître, l’anglais Fra‘ Matthew Festing, obéissait le 24 janvier dernier à l’ordre du Pape François en remettant sa démission entre ses mains.

Depuis lors, le gouvernement suprême de l’Ordre est temporairement confié au Grand Commandeur Fra’ Ludwig Hoffmann von Rumerstein en qualité de lieutenant ad interim.

Depuis le 4 février pourtant , le Pape François a également imposé à l’Ordre un Délégué spécial et « porte-parole exclusif », doté dans les faits des pleins pouvoirs, en la personne de l’archevêque Angelo Becciu, le Secrétaire d’Etat adjoint du Vatican.

La lettre qui suit est la preuve flagrante de ces pleins pouvoirs.

Au nom du pape, Becciu vient d’interdire à l’ex Grand Maître Festing de prendre part à l’élection de son successeur. Mais ce n’est pas tout.  Il lui interdit même de se rendre à Rome à l’occasion du conclave.

Voici la traduction intégrale de la lettre envoyée à Festing le jour du Samedi Saint.

*

Le Délégué Spécial
auprès de l’ Ordre souverain militaire hospitalier
de Saint-Jean de Jérusalem,
de Rhodes et de Malte.
00120 CITÉ DU VATICAN

Vatican, le 15 avril 2017

Cher Vénérable Frère,

Depuis que j’ai accepté la charge qui m’a été confiée par le Saint-Père d’être Son Délégué auprès de l’ Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, une de mes priorités a consisté à approfondir ma connaissance de l’Ordre, aussi bien à travers des rencontres personnelles avec ses membres que par la correspondance. De cette façon, j’ai pu apprécier la vitalité de l’Ordre ainsi que la complexité de ses problèmes.  Il en est ressorti une certain désorientation accompagnée d’une profonde souffrance à cause des crises récentes.  Dans l’ensemble on peut cependant constater le désir de tourner la page en travaillant à réconcilier les différents éléments et à mettre en œuvre une révision des Constitutions.

Cependant, dans la perspective du Conseil Complet d’Etat qui se tiendra le 29 avril, de nombreuses personnes ont exprimé le souhait que vous ne veniez pas à Rome et que vous ne participiez pas aux sessions de vote. Votre présence rouvrirait des blessures à peine refermées et empêcherait que l’événement ne se déroule dans une atmosphère de paix et d’harmonie retrouvée.

En conséquence de quoi, après avoir partagé cette décision avec le Saint-Père, je vous demande, en vertu de mes pouvoirs de Délégué Spécial, de ne pas être présent au Conseil Complet d’Etat et de renoncer à venir à Rome à cette occasion. Je vous demande cela comme un acte d’obéissance au travers duquel considérerez sans nul doute votre sacrifice comme un geste de don de vous-même pour le bien de l’Ordre de Malte.

Je vous souhaite de Joyeuses Pâques et vous assure de mon meilleur souvenir dans mes prières,

Bien à vous dans le Christ,

Archevêque Angela Becciu
Délégué Spécial
Fra’ Matthew Festing
Burks, Tarsot
Hexham NE48 1LA
Northumberland
Grande-Bretagne

*

Les précédents articles de cette année sur la saga des chevaliers de Malte :

28 marzo 2017
> Chevaliers de Malte.  La double vérité sur ces 30 millions

25 marzo 2017
> Chevaliers de Malte.  La réponse du porte-parole de l’Ordre

23 marzo 2017
> Chevaliers de Malte.  Le mystère de ces 30 millions de francs suisses

29 gennaio 2017
> Après celle du Grand Maître, une seconde tête va tomber à l’Ordre de Malte

25 gennaio 2017
> Le torchon brûle entre Rome et Malte

 

Un article de Sandro Magister, vaticaniste à L’Espresso.