Sandro Magister

Sandro Magister

Sandro Magister est né en 1943 à Busto Arsizio, dans l’archidiocèse de Milan, le jour de la fête des Anges gardiens. Il a été baptisé dans l’Église catholique le lendemain. Marié à Anna, il a deux filles, Sara et Marta, et vit à Rome.

Ses premières lectures importantes au lycée furent:

– “I santi segni”, par Romano Guardini;
– “Le mystère pascal”, par Louis Bouyer;
– “Bible et Liturgie”, par Jean Daniélou;
– “Missarum Sollemnia”, par Josef A. Jungmann;
– “De Mysteriis”, par saint Ambroise;
– “Catholicisme”, par Henri de Lubac;
– « Cristo e il tempo », par Oscar Cullmann.

Il a étudié théologie, philosophie et histoire à la Faculté de Théologie de Milan et à l’Université Catholique du Sacré Coeur. En 1967, il a obtenu sa licence en théologie.

Il est journaliste. Il écrit pour l’hebdomadaire “l’Espresso”. Il est spécialiste de l’information religieuse, en particulier de l’Église catholique et du Vatican.

Il est l’auteur de deux livres sur l’histoire politique de l’Église catholique: “La politica vaticana e l’Italia 1943-1978” [La politique du Vatican et l’Italie, 1943-1978], Rome, 1979, et “Chiesa extraparlamentare. Il trionfo del pulpito nell’età postdemocristiana” [“L’Église extraparlementaire. Le triomphe de la chaire dans l’ère postdémocrate-chrétienne”], Naples, 2001.

Il a supervisé en 2008, 2009 et 2010 la publication en un volume des homélies de Benoît XVI pour l’année liturgique correspondante, aux éditions Libri Scheiwiller.

De 2010 à 2013 il a été consultant à la direction des programmes de TV 2000, la chaîne de télévision de la conférence des évêques d’Italie.

Il est, entre autres, le créateur de l’émission « Nel cuore della domenica. Arte, parola, musica », qui présente les textes de chaque messe dominicale en s’appuyant sur le meilleur des homélies de Joseph Ratzinger, sur les chefs d’œuvre de l’art expliqués par un grand expert et sur des interprétations raffinées de chants grégoriens et polyphoniques propres à chaque messe.

Il a également créé une autre émission, « Il Credo nei mosaici di Monreale », en douze épisodes, qui permet d’admirer les douze articles du Symbole des Apôtres, de la création jusqu’au jugement dernier, représentés par les mosaïques de cette basilique de style normand, commentées par l’historienne d’art Sara Magister pour la « lettre » et par le moine camaldule Innocenzo Gargano pour « l’esprit ».

*

www.chiesa a été créé par lui. Depuis 2002 le site est bilingue, en italien et en anglais. Dès l’automne 2006, il est aussi publié en français et en espagnol.  Le site a atteint un nombre important de lecteurs, dont 40% en Italie, 20% aux États-Unis, et les autres en France, en Espagne, au Royaume-Uni, en Argentine, au Brésil, au Mexique, au Canada, en Australie et dans des dizaines d’autres pays.

Le 31 décembre 2016 sa publication a été suspendue. Mais une moisson tout aussi riche d’informations, d’analyses, de documents continue à être proposée par le blog de Sandro Magister qui se trouve sur le site web de l’hebdomadaire « l’Espresso ». En italien, en anglais et en espagnol.

Depuis cette date, la traduction en français des articles de Settimo Cielo est assurée par Diakonos.be sur une page qui lui est consacrée, à l’attention des lecteurs francophones.